Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Business – Fortnite se nourrit d’Activision

    Selon les derniers chiffres de l’éditeur américain, le succès de Fortnite ne fait pas le bonheur de tous. Les millions d’Epic Games seraient la cause de la chute des chiffres d’Activion Blizzard.

    Voilà plus d’une semaine qu’Activision Blizzard souffre sur le marché de la bourse. Depuis le 12 mars, l’éditeur américain a perdu plus de 10% de sa valeur, soit 6,3 milliards de dollars de valeur marchande. Une chute que les analystes économiques attribuent à l’ascension de Fortnite et ses 1,2 millions de revenu annuel. Plus précisément, les joueurs investissant dans les micro-transactions des jeux Activision se seraient tournés vers les transactions in-game du battle royale d’Epic Games, causant ainsi une énorme baisse du chiffre d’affaires.

    Mais en bon commercial, le vice-président de Jeffries, Timothy O’Shea, rassure la presse. Selon lui, cette fausse catastrophe est une opportunité pour les potentiels investisseurs. La valeur boursière ayant diminué, il serait en effet temps d’acquérir des actions Activision Blizzard. Celles-ci reviendront à une tendance normale, l’impact de Fortnite n’étant jugé nuisible que sur le court-terme.

    Une vraie fausse menace

    Fortnite est sans conteste le jeu le plus populaire du moment. Nombre de joueurs migrent vers le succès d’Epic Games. Mais pour Activision Blizzard, il ne s’agit pas d’un rival sérieux. Et ce, pour la simple et bonne raison que l’éditeur américain ne fait pas dans le battle royale. En effet, son portfolio est composé de différents genres qui ont un point commun. Que ce soit World of Warcraft, Hearthstone ou encore Overwatch, tous ses jeux sont leaders sur leur marché respectif. A l’exception d’Heroes of the Storm, qui est arrivé en retard dans la guerre des MOBA.

    Les déclarations du vice-président prennent donc tout leur sens. Cela en partant du fait qu’aucun jeu du catalogue Activision Blizzard ne soit un concurrent direct de Fortnite. Tout au plus, il s’agirait d’une tendance, et beaucoup de joueurs ayant migré reviendront à leur genre de jeu de prédilection. Ce qui ferait remonter la valeur de l’action de l’entreprise. Mais cette théorie n’est valable que si la hype sur le fameux battle royale ne soit que temporaire.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !