Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    L'équipe Virtus.Pro avec Snax (au centre) lors des demi-finales de l'ELEAGUE Major à Atlanta. Photo : ELEAGUE.

    C’est l’heure du Snax !

    Le joueur de Virtus.Pro Janusz « Snax » Pogorzelski s’est brillament illustré pendant l’ELEAGUE Major. Démonstration.

    Quatrième meilleur joueur du tournoi selon les statistiques HLTV, Snax en est surtout le “clutch master”. Un clutch, c’est lorsqu’un joueur se retrouve seul face à un ou plusieurs autres. Autant dire que ce ne sont pas des moments où il faut perdre son sang froid.

    Durant l’intégralité du tournoi, le joueur polonais en aura remporté huit, dont quatre en infériorité numérique. Exemple face à OpTic Gaming, où il joue à cache-cache avec ses adversaires. Spoiler Alert : ils ne l’ont pas trouvé.

    ACE SHOT

    Mais Snax est aussi l’auteur d’un des sept aces du tournoi, ces fameux rounds où un joueur décime l’équipe ennemie à lui tout seul.

    Ici, les joueurs de North sont en “eco round”, c’est à dire qu’ils n’ont pas assez d’argent pour acheter des armes puissantes, comme des fusils d’assault. Ils savent pertinemment que les chances de gagner ce round sont minimes. Mais comme rien n’est impossible, ils se lancent dans une course effrénée pour le point A de la carte. Peine perdue, ils s’empalent sur l’AWP de Snax qui les attend patiemment dans les « restroom ». Celui-ci si se paye le luxe de faire un ace en éliminant le dernier joueur au P250.

    Allez, A+ en LAN.

    Bannière : L’équipe Virtus.Pro avec Snax (au centre) lors des demi-finales de l’ELEAGUE Major à Atlanta. Photo : ELEAGUE.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !