Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    CS:GO – Rage des joueurs contre les hôtels

    Ce week-end, de nombreux joueurs professionnels ont dénoncé les conditions de vie déplorables dans lesquelles les organisateurs de la WESG les ont laissées. Une situation qui n’est pas propre à l’eSport.

    Si l’eSport est devenu un phénomène pesant plusieurs millions, il n’empêche que certaines équipes ont encore du mal à s’aligner sur les sommes astronomiques demandées par telle ou telle organisation afin d’avoir le droit de concourir. A titre d’exemple, posséder une structure à l’Overwatch League nécessite au moins 5 millions de dollars. A côté de cela, plusieurs frais doivent aussi être investis dans différentes charges.

    Qui dit tournois, dit déplacement. Et les déplacements impliquent d’avoir un logement. Ce qui entraîne irrémédiablement des dépenses. Dur de s’aligner lorsque l’enveloppe ne suit pas forcément les factures. De nombreux joueurs de CS:GO ont notamment dénoncé les horribles conditions de vie des hôtels les hébergeant durant les finales mondiales de la WESG. Eau boueuse, cafards, moisissures,… Bien loin de l’image que l’on se fait de la vie de star.

    La réalité derrière les paillettes

    Certaines structures peuvent se permettre de refuser le logement officiel attribué par les organisateurs de la compétition. Ce fut notamment le cas de Cloud9, dont le joueur Tarik a déclaré que « l’hôtel fourni par la WESG est inacceptable », avant de dire qu’ « il s’agit probablement du pire hôtel dans lequel (il est) allé ». Mais d’autres équipes n’ont pas ce luxe, faute de moyens.

    Une situation que l’on retrouve dans d’autres sports, où seuls les mieux classés ont le budget pour séjourner dans de grands hôtels. Dans le tennis, par exemple, il n’est pas rare de voir un joueur en-dessous du top 100 loger dans sa voiture, près de stade, lors d’un tournoi. Il y a bien un autre monde derrière la scène et le public en folie. Certes, les joueurs sont de grandes stars, mais les réalités financières rattrapent toujours l’imaginaire de la vedette.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !