Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    CWL : par delà le Green Wall

    La CWL Dallas s’est terminée en apothéose ce week-end par une nouvelle victoire d’OpTic Gaming, alias le Green Wall. Ce dernier tournoi majeur marque aussi la fin du circuit LAN et le début prochain de la Global Pro League.

    Après l’ESWC Winter à Paris, les Américains d’OpTic Gaming signent à Dallas un nouveau podium qui ne laisse plus de doutes à ses détracteurs : le Green Wall est bel et bien revenu au mieux de sa forme. En finale, ils se sont imposés après deux Best Of 5 haletants face à leurs compatriotes d’eUnited. Une affiche de rêve au regard de la finale du précédent tournoi sur le sol américain, la CWL Atlanta.

    La Remontada

    A Atlanta, Scump et ses hommes étaient vite tombés dans le loser bracket, mais avaient réussi à le remonter jusqu’en grande finale pour affronter eUnited. Pour rappel, l’équipe venant du loser bracket doit remporter un Best Of 5 de plus : c’est ce qu’on appelle le reset de bracket. OG avait réussi cet exploit avant de finalement s’incliner.

    Alec "Arcitys" Sanderson et Pierce "Gunless" Hillman, joueurs de eUnited, à la CWL Dallas. Photo : MLG.
    Alec « Arcitys » Sanderson et Pierce « Gunless » Hillman, joueurs de eUnited, à la CWL Dallas. Photo : MLG.

    Mais au Texas ce week-end, la grande finale du tournoi présentait la situation inverse : c’était à eUnited de réaliser un reset de bracket face à des OpTic impériaux. Et ils ont réussi ! Après deux cartes concédés, les coéquipiers de SiLLY parviennent à l’emporter 3-2, forçant le second BO5. Celui-ci commence de la même manière, le Green Wall mène avant de se faire rattrapper : 2 partout. Pour l’ultime manche, Karma se lasse de ce petit jeu et rehausse son skill d’un cran. Résultats : un perfect et une nouvelle victoire pour OpTic Gaming !

    Suprématie

    Si OpTic n’avait pas besoin de cette première place pour prendre part à la suite de la compétition, ce n’était pas le cas pour d’autres équipes. La CWL Dallas permettait en effet de désigner les participants pour la première partie de la Global Pro League : neuf équipes américaines, six européennes et une océanienne. Parmi elles, il n’y aura malheureusement pas de joueurs français. Les mieux classés, Supremacy, ont fait une performance honorable à Dallas, mais insuffisante pour se qualifier. L’équipe devra tout faire pour prendre part au tournoi de up&down intersaison. En revanche il y a bien une structure française dans le lot : Millenium.

    mAxxie sous les couleurs de Millenium à l'ESWC Winter. Photo : Laure Vandeninde - ESWC
    mAxxie sous les couleurs de Millenium à l’ESWC Winter. Photo : Laure Vandeninde – ESWC

    Alors que quatre joueurs français, dont le vétéran mAxxie, ont  évolués sous ses couleurs durant la moitié de la saison, ils ont ont été remercié il y a quelques jours : “ […] l’équipe n’a pas su répondre aux attentes que nous avions placé en elle” affirme l’article qui sert de communiqué. Pour les remplacer, Millenium a recruté l’ancien roster de Team Infused, quatre joueurs anglais mieux classés.

    Ces seize équipes vont pouvoir écrire une nouvelle page de l’histoire esport de Call of Duty. Elles s’affronteront à partir du 20 Avril et pendant un mois et demi pour un total de 700.000$ de cashprize.

    Bannière : L’équipe d’OpTic Gaming à l’ESWC Winter. Photo : James Cao – ESWC.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !