Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    DeepMind control

    La Technologie qui surpasse l’Homme ? Non il ne s’agit pas d’un match Protoss versus Terran, ni de John Connor contre Skynet (du moins pas encore), mais de DeepMind.

    En mars 2016, l’intelligence artificielle AlphaGo, développée par la firme de Google, bat Lee Sedol au jeu de Go, l’un des meilleurs joueurs au monde. Les chercheurs de DeepMind ont ensuite évoqué StarCraft 2 comme future cible potentielle.

    Cette hypothèse s’est confirmée pendant la cérémonie d’ouverture de la BlizzCon, vendredi dernier. Oriol Vinyals, chercheur chez DeepMind et joueur du RTS de Blizzard, a présenté le prochain programme de la firme. En partenariat avec l’éditeur du jeu, les chercheurs sont en train de développer une nouvelle intelligence artificielle. Celle-ci sera confrontée à des scénarios multiples et pourra apprendre de ses erreurs. A terme, elle pourrait se mesurer aux meilleurs joueurs.

    Better Nerf Protoss

    L’initiative n’est pas inédite, mais c’est la première fois que Blizzard s’implique dans le processus. Les développeurs du jeu et ceux de DeepMind travaillent ensemble à la création d’une API, un programme facilitant la communication entre l’intelligence artificielle et le jeu, qui sera mise à disposition de tous les chercheurs qui travaillent dans ce domaine dès 2017.

    Les applications seront multiples. Par analogie, les chercheurs devraient être capables de retranscrire une situation rencontrée sur SC2 dans la vraie vie (non il n’y aura pas de banelings IRL). Même pour les joueurs professionnels, une véritable IA capable de les dépasser en nombre d’Actions Par Minute serait un entraînement de haut niveau.

    Pour aider l’IA a interpréter le jeu, l’API fonctionne par couleurs et calques.

    Lors d’une autre conférence, Oriol a donné plus de détails sur le développement de l’IA. Lorsqu’elle se mesure à un humain, son APM est limitée, car gérer le multi-tâches est plus aisé pour elle. Là où un humain va regarder des replays entiers pour s’améliorer, l’IA va simplement comparer son développement à un instant T avec celui d’une partie jouée par des humains. Le rêve d’Oriol est de voir un jour un showmatch entre le champion des WCS et une IA !

    Montage : Hugo Brionne. Photo : Helena Kristiansson

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.