Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Boston Major : les visas de LGD et iG refusés

    A l’approche du Boston Major, les dossiers de visas pour les joueurs étrangers aux Etats-Unis sont lancés. Mauvaise nouvelle pour deux des équipes chinoises engagées dans la compétition, leur demande a été rejetée dès le premier entretien.

    Quelque soit le pays où se déroule un tournoi, difficile de se passer d’un visa travail pour y participer. Pour les Etats-Unis, un entretien préalable est requis afin d’en obtenir un.

    Trois joueurs de LGD Forever Young sont ici concernées, Monet, LPC et Jixing, ainsi que le roster entier de iG Vitality. D’après le site GosuGamers, qui a traduit une partie de la déclaration de LGD, “les réponses des joueurs étaient claires et sans accrocs […] face aux personnes qui les ont interrogées, et qui n’avaient qu’une connaissance minimaliste de DOTA 2. Le niveau académique et leur âge posaient également un problème.” Les deux équipes auront une seconde chance lors d’une autre interview, mais ont fait appel à Valve, organisateur du Boston Major, pour les aider dans les démarches.

    Wang "Banana" Jiao au Frankfurt Major, où il jouait pour Newbee. Pour le TI6, il a remplacé September chez LGD. Photo : Steffie Wunderl
    Wang « Banana » Jiao au Frankfurt Major, où il jouait pour Newbee. Pour le TI6, il a remplacé September chez LGD. Photo : Steffie Wunderl

    Ce n’est pas la première fois, et ce ne sera pas la dernière, que des équipes ont des difficultés pour obtenir un visa. Les courtes carrières des joueurs forcent un turnover régulier, et il est plus difficile d’obtenir son premier visa que les suivants ; du moins lorsqu’une élection ne change pas la donne. Pour The International 6, deux équipes chinoises avaient déjà dû faire appel à un joueur remplaçant pour cette même raison.

    Le problème ne concerne pas que DOTA 2 et l’Empire du Milieu, les exemples sont légions. Pour le qualifier de la MLG Columbus, premier Major de CS:GO sur le sol américain, The MongolZ ont eu le même problème, ainsi que deux des équipes prévues pour les remplacer. Idem pour pyth, joueur suédois chez Ninjas in Pyjamas.

    La reconnaissance d’un statut pour les joueurs professionnels et la collaboration de chaque pays est donc plus que nécessaire pour limiter ces déconvenues administratives.  

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.