Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    ESL – Au revoir Twitch, bonjour Mixer

    Après avoir signé une exclusivité avec Facebook, c’est aujourd’hui avec Mixer que l’ESL s’associe. Un partenariat inédit, qui signe la diffusion de milliers d’heures de contenu esportif sur la plateforme de streaming de Microsoft. Un pas de plus vers l’affrontement direct face au géant Twitch.

    S’il y a bien une chose que l’ESL a voulu nous apprendre cette année, c’est qu’il n’y a pas que Twitch dans la vie. Déjà sur un contrat avec Facebook, ce grand nom de l’esport y diffuse Dota2 et CS:GO exclusivement en anglais et en portugais. Et cette fois, c’est avec la plateforme Mixer que l’ESL signe un deal. « 15.000 heures de programmes sur quelques-unes des compétitions de plus haut niveau ».

    Sur Mixer, on pourra ainsi retrouver les deux jeux précédents. Y seront aussi League of Legends et d’autres qui sont encore à annoncer. Aucun détail concernant du contenu en exclusivité n’a été donné. Aussi, il est peu probable que le réseau social de Mark Zuckerberg perde ses droits de diffusion. De plus, rien n’est dit par rapport à la condition des streams sur Twitch qui sont en russe et d’autres langues.

    De plus en plus grand

    Pour rappel, Mixer est une plateforme de streaming qui a débuté sous le nom de Beam en 2016. Il a changé de nom après être passé sous la main de Microsoft en mai 2017. Bien que moins connu, Mixer s’est présenté comme un concurrent direct de Twitch. Et ce, en proposant moins de latence et des interactions avec les spectateurs. Cette année, la plateforme a d’ailleurs signé un partenariat exclusif avec Hi-Rez pour diffuser la SMITE Pro League et les Console Series.

    À l’heure actuelle, Mixer continue de grandir. Il possède ses propres studios à New York où se tiennent régulièrement des tournois ouverts. Son nouveau partenariat débutera en juillet avec l’ESL One Cologne. Suivront les ESL Championships d’Allemagne, Pologne, Espagne, Royaume-Uni, Brésil, Italie, France, Australie et Turquie. À préciser que ce contrat ne se limite pour l’instant qu’à de la rediffusion, mais pourrait évoluer à l’avenir.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !