Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Esport Arena – Une version IRL de l’Oasis

    L’esport continue de grandir, et les acteurs externes y sont aujourd’hui pour beaucoup. Le développeur de contenu digital Blue Horseshoe Ventures est entré dans le jeu, puisqu’il a annoncé le projet de la création d’un parc d’attraction qui comportera une arène esportive, et une toute nouvelle ligue.

    A moins de n’avoir aucun intérêt pour le jeu vidéo (ce qui serait bizarre si vous lisez ces lignes), impossible d’être passé à côté du film Ready Player One. Adapté du roman éponyme, il présentait un MMO en VR où tout était possible, et qui répondait au nom d’ « Oasis ». Aujourd’hui, c’est Blue Horseshoe Ventures qui en présente sa propre vision IRL. Un parc d’attraction baptisé « Planet Oasis », bien loin du monde virtuel.

    Deux fois la taille de Disneyland Anaheim, le parc abritera une arène esport de plus de 30.000 m². Ce qui dépasse de loin les près de 14.000 m² de la MLG qui se trouve dans la ville. A savoir l’Ohio. Un projet ambitieux dont les frais dépassent les deux milliards de dollars. Ce qui s’explique par le fait que des attractions, hôtels et salles de conférence occuperont aussi une bonne partie de l’ensemble du parc.

    La naissance d’une nouvelle nation

    Pour faire les choses en grand, les concepteurs de Planet Oasis ont annoncé de nouvelles équipes y seraient présentes. Ces dernières seront « affiliées à une toute nouvelle ligue esportive ». Aussi, au lieu d’être l’hébergement d’une compétition déjà existante, l’entreprise compte se créer son propre univers. Afin d’y arriver, Blue Horseshoe partage d’ailleurs le développement de l’arène avec les consultants en affaire de Peninsula Lifestyle Capital.

    Jeffrey Schoonover, directeur du cabinet, a déclaré être « en train de travailler avec de grandes organisations esportives et des vendeurs du marché ». Planet Oasis ne cache donc pas ses intentions de devenir une nouvelle référence dans le monde de l’esport. Reste à voir s’il aura le potentiel de rivaliser avec les LCS, l’OWL et la MLG. Ces trois étant les ligues les plus populaires des États-Unis. Début de réponse attendu en 2019.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !