Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    IEM – Fnatic s’empare de Katowice

    Loin d’être favoris de ce nouveau format adopté par l’un des plus grands tournois de FPS au monde, les européens de Fnatic ont finalement soulevé le trophée à Katowice.

    Du 27 février au 04 mars, 16 équipes de Counter Strike : Global Offensive se sont affrontés pour les 500.000 dollars en jeu durant les IEM de Katowice, l’un des plus grands tournois de FPS au monde. Compétition d’autant plus importante qu’il s’agissait d’une refonte totale du tournoi comme nous l’avions présenté à l’annonce des équipes participantes. Dans cette guerre au sommet, nous avons pu assister à l’affrontement des plus grandes équipes de cinq continents.

    Au final, c’est l’équipe européenne Fnatic qui s’est imposée sur un score du 3-2 face aux américains de FaZe Clan. Une équipe que l’on n’attendait pas forcément en finale, vu les opposants qui se dressaient en face. En effet, de l’autre côté de la scène se trouvait les Cloud9, grands favoris de la compétition après leur victoire au Major de Boston, mais aussi Team Liquid, gagnants du cs_summit 2. Une victoire aussi étonnante qu’intéressante donc.

    L’inconnu nourrit le jeu

    Le succès des Fnatic, autant que des autres équipes aux précédents tournois, montre que, même s’il existe des favoris, aucune équipe ne domine la scène compétitive de CS : GO, au point de collectionner les trophées. Le nombre de vainqueurs potentiels en tournoi ne se limite pas à une ou deux équipes sur lesquels les parieurs mettraient tout leur argent. Après tout, lorsqu’on pronostiquait cette édition des IEM, il était plus difficile de voir qui soulèveraient le trophée, entre Astralis, ancien tenant du titre, les autres équipes citées plus tôt, et même les FaZe clan, qui avaient d’ailleurs fini deuxième à Boston.

    Cette situation est plus que bénéfique pour l’eSport. Elle alimente les rivalités et l’engouement autour de la compétition. Car si le résultat est connu d’avance (avec plus ou moins de certitude tout de même), il n’y a plus de réel intérêt, si ce n’est pas voir la performance des gagnants. Mais ce qui fait avant tout le sel d’un affrontement, c’est avant tout l’incertitude qui crée l’excitation du moment.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !