Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La Switch, fer de lance du « Nintendo nouveau » ?

    Lorsqu’on pense esport, les premiers mots qui viennent à l’esprit sont : LoL, CS:GO, FIFA ou Overwatch. Certainement pas Nintendo qui, pour beaucoup, est une marque quasiment devenue synonyme de casual gaming. Pourtant, avec un peu d’attention (et d’honnêteté), il est incontestable qu’il existe une véritable histoire d’amour entre Nintendo et la compétition. Une relation qui devrait s’intensifier avec la sortie de la Switch, la nouvelle console de la marque.

    Cet article est un extrait adapté du dossier “Nintendo et l’eSport, une histoire d’amour pas si récente !”, rédigé par Jean-Pierre Abidal et paru dans le magazine ProGamer n°2.

    A l’évidence, ce n’est pas un hasard si Nintendo a choisi Splatoon pour entrer officiellement dans le monde l’esport. Tout d’abord, il s’agit d’un jeu de tir à la troisième personne, similaire à bien des égards à un FPS comme Counter-Strike. Ensuite parce que la marque souhaitait déjà proposer un Splatoon 2 sur sa Nintendo Switch, pour lequel il a affiché ses ambitions dès la première vidéo de présentation de la machine.

    En effet, on y voyait deux équipes se préparer à s’affronter dans une arène qui n’avait rien à envier aux plus grosses compétitions de LoL ou de CS:GO. Bien évidemment, comme le reste de cette vidéo, il s’agissait d’une note d’intentions pour Splatoon 2 mais qui illustre parfaitement la volonté de Nintendo de rattraper son retard en matière d’esport. D’ailleurs, depuis ce premier trailer, Nintendo n’a cessé de communiquer autour des améliorations apportées à Splatoon 2.

    Tout d’abord, en termes d’équilibrage, balayant par la même occasion les reproches des joueurs qui regrettaient un certain déséquilibre entre les différentes combinaisons d’armes. Cette suite proposera plus d’armes, des combinaisons différentes mais, aussi, des cartes repensées pour des combats encore plus nerveux et tactiques.

    Ce n’est, évidemment, que quelques-uns des ajouts apportés au système de jeu pour le placer en tête des titres pouvant prétendre à une place dans le monde très fermé de l’esport haut niveau. De même, l’équipe de développement a annoncé préparer des mises à jour régulières afin d’apporter plus de contenus et d’options. On pense évidemment à des armes et d’autres skins mais également à des modes jeux, dont certains pourraient être spécialement pensés pour la compétition.

    Splatoon 2

    C’est, certainement, pour cette même raison que Splatoon 2 proposera également un mode spectateur. Sans ce dernier, il est beaucoup plus difficile de retransmettre les parties, que ce soit en Stream ou à la TV.

    Des déclarations peu nombreuses mais bien réelles

    Bien que n’ayons pas pu interroger les pontes de Nintendo France sur la question de l’esport, Tatsumi Kimishima (PDG de Nintendo) déclarait récemment dans une interview au magazine Time que « Nous pensons que l’esport est un domaine que de nombreux consommateurs attendent de nous voir rejoindre. Nous pensons que des jeux comme Splatoon 2 et Arms pour la Nintendo Switch ont les qualités nécessaires pour l’esport». Un discours qui ne laisse pas vraiment de place au doute. Nintendo entend bien devenir un acteur majeur de l’esport mais n’a pas encore décidé de la marche à suivre.

    Retrouvez l’intégralité de ce dossier dans le magazine ProGamer n°2, disponible dès demain chez les marchands de journaux !

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !