Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LCS – « Pire expérience de ma vie »

    Lorsque les joueurs évoquent leurs anciennes expériences avec des équipes, ils ont pour habitude de dire que c’était une aventure enrichissante. Mais cette fois, le français Djoko n’a pas fait dans la dentelle, et n’hésite pas dénoncer son ancienne équipe.

    Les playoffs du Spring Split de League of Legends s’achèvent ce week-end. Parmi les équipes encore en lice, on compte la française Vitality. Dans leur roster, on retrouve le français Lucas « Cabochard » Simon-Meslet. Mais il n’y a pas si longtemps que ça, ce toplaner avait à ses côtés un compatriote. Il s’agit de Charly « Djoko » Guillard qui est maintenant le jungler des Giants. Mais ce que l’on sait moins, c’est que ce dernier n’a pas eu la vie facile avec les abeilles.

    Dans une interview accordée à « The Player’s Lobby », le français s’est confié sur son parcours au sein de Vitality. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est loin d’être une histoire d’amour. Djoko ne mâche pas ses mots, et définit son aventure avec l’équipe à l’abeille comme étant « l’une des pires expériences de (sa) vie ». Selon lui, la raison principale provenait des coréens de l’équipe.

    Culture et attitude

    Il faut savoir qu’en 2017, Vitality était majoritairement composée de coréens, et cela en y incluant le coach. Et la différence culturelle n’a pas servi à la cohésion du groupe. Les barrières se créant entre les joueurs, Djoko affirme qu’aucune alchimie ne s’est vraiment faite entre eux. Ce qui rendait alors impossible le jeu en équipe. Et même si le support coréen Hachani était l’un des meilleurs à son rôle, son attitude toxique n’a pas aidé à calmer les tensions.

    Une lutte de pouvoir s’était installée entre les joueurs, conduisant lentement à la chute de l’équipe. Une expérience qui montre que le combat ne se fait pas uniquement avec ses adversaires, mais aussi avec ses coéquipiers. Mais cette année, l’équipe semble avoir réglé son problème de cohésion. Réponse finale demain, lorsqu’ils affronteront Fnatic. En attendant, les playoffs reprennent ce soir à 18h, avec la rencontre entre G2 et Splyce.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !