Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Overwatch League – Des « memes » interdits

    S’il y a un éditeur qui est à cheval sur les règles de conduite, c’est bien Blizzard. Et cela vaut pour tous ces jeux, aussi bien que ces compétitions. L’Overwatch League est même arrivé au point où ils bannissent l’utilisation de certains memes.

    L’Overwatch League dissuade (pour ne pas dire autre chose) toute sa scène d’utiliser le meme « Pepe the Frog ». La fameuse grenouille a été supprimée de nombreux comptes Twitter appartenant à des professionnels. Et ce, qu’il s’agisse de joueurs ou de staff. Ce fut notamment le cas de sinatraa, joueur des San Francisco Shock. Suite à l’intervention des organisateurs, il s’est trouvé contraint de supprimer un tweet avec Pepe.

    La grenouille du web n’est pas un meme anodin. En 2016, l’Anti-Defamation League l’avait placé dans la liste des symboles représentant la haine. Et en précisant que ce n’est pas le cas de tous les memes. L’ADL est une organisation non-gouvernementale basée aux États-Unis traitant des droits civiques. Ces décisions font office de référence, notamment pour les règles  régissant le championnat du FPS de Blizzard.

    Une conduite sans faille

    Le code de conduite de l’Overwatch League n’est pas disponible au public. Toutefois, les quelques informations que Blizzard a accepté de publier en février expliquent la situation. Selon les règles, les joueurs et le staff ne devraient pas « engager d’activités ou de pratiques qui entraînent la déconsidération du public ou un scandale ». De plus, ils ne devraient pas « s’engager dans toute forme d’harcèlement ou de discrimination ».

    La commission du championnat ne plaisante pas lorsqu’il s’agit d’infraction aux règles. TaiRong, le coach des Houston Outlaws, avait ainsi reçu un avertissement pour avoir posté un meme sur les explosions d’Hiroshima et Nagasaki. Aussi, selon Kotaku, un poster de Pepe a été confisqué à l’Overwatch League en janvier. Il s’agissait d’une affiche utilisée par des spectateurs pour encourager les Dallas Fuel. Blizzard est inflexible concernant sa politique.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !