Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    PUBG et les Coréens : ça part en live

    Un streamer coréen improvise une danse des Sioux après avoir « capturé » un adversaire lors d’une partie par équipes sur PlayerUnknown’s Battlegrounds.

    Ce streamer coréen de PlayerUnknown’s Battlegrounds ne fait pas les choses à moitié. Après avoir mis la main sur un ennemi esseulé, il se livre à une danse des Sioux avec son coéquipier avec des ustensiles de cuisine comme accessoires de chorégraphie. S’ensuit une exécution sommaire à grands coups de poêle.

    Le roleplay avant tout

    Un peu à la manière de DayZ ou de H1Z1, PUBG se prête bien au roleplay, c’est-à-dire à l’incarnation totale d’un personnage. Il faut dire que dans ces jeux, la mort est souvent définitive et il n’y a pas de « respawn », de vies. Au lieu de cela, il faut lancer une nouvelle partie afin de jouer avec un autre personnage. Cet aspect pousse les joueurs à se montrer prudents et rend l’ensemble plus immersif qu’un jeu où le héros revit constamment. D’où certains craquages mentaux en règle.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !