Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Resident Evil 7: le DLC sort de sa tombe

    La licence légendaire de Capcom, après un retour aux sources bienvenu, annonce un DLC promettant de répondre aux questions laissées en suspens dans le jeu.

    La légende veut que si Shinji Mikami, producteur de la série Resident Evil, avait choisi en son temps Hideki Kamiya comme tête pensante du second volet, c’est parce qu’il détestait les films d’horreur. Mais si l’oeuvre de Kamiya est entrée au panthéon des plus grands jeux de l’Histoire, ce n’est étonnamment pas lui qui nous a donné l’épisode le plus anxiogène de la saga.

    Plus flippant tu meurs. Resident Evil 7: Biohazard est effectivement le plus insoutenable membre de sa lignée. Le joueur est plongé dans une vieille maison moite de Louisiane dans laquelle il doit vaincre une famille de fous dangereux immortels (ou presque). Autant vous le dire tout de suite, après les précédents épisodes tournés vers l’action, RE 7 fait l’effet d’un vent de fraîcheur et, disons-le clairement, c’est un chef d’oeuvre. De la mise en scène au gameplay, tout est fait pour que vous passiez un sale moment. Et vous allez en savourer chaque seconde.

    Mais tout chef d’oeuvre a ses faiblesses. En l’occurrence, une fin ouverte assez frustrante et le destin de cette chère Zoé, qui vous fait encore sangloter si vous avez joué au jeu. Ce sont justement ces deux points que les DLCs à paraître le 12 décembre cherchent à régler. Le premier, Not a Hero, s’étendra sur la fin du jeu originel, alors que le second, End of Zoe, donnera enfin une résolution à un personnage qui le mérite tant. Nous vous conseillons fortement de vous faire une idée en regardant le trailer (et ne vous inquiétez pas si jamais vous n’avez pas encore eu la chance de jouer à RE7 la vidéo ne contient aucun spoiler.)

    Ah oui et au fait : je vous ai dit que Not a Hero était gratuit?

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !