Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Rift Rivals – Retour de l’éternel EU vs. NA

    Les championnats régionaux sont encore en train de remettre des patchs exotiques que la deuxième compétition internationale de l’année débute. Pour les régions européennes et américaines, c’est l’occasion annuelle de régler des comptes qui durent depuis huit ans, sans intervention extérieure.

    Deuxième événement international de la saison, les Rift Rivals ont débuté lundi. Mais ce n’est qu’aujourd’hui que se lanceront les championnats européens et américains. Pour rappel, il s’agit de la compétition opposant une région à celles qui sont considérées comme des rivales. La Corée a la Chine, la Taiwan, Hong Kong et Macao. Et l’Europe possède une cible avec les États-Unis au milieu.

    Du 05 au 07 juillet, ce sont donc trois équipes de ces deux régions qui se retrouveront. Chacune affrontant une fois en BO1 chacune des rivales en face pendant la phase de groupe. La finale se jouera le dernier jour, en BO5, dans un format inédit. Toutes les équipes participeront au BO, avec celle qui domaine chaque région à leur tête. Lancement des hostilités ce soir à 21h, pour une rivalité qui dure puis les débuts de League of Legends dans l’esport.

    Une domination en dent de scie

    Cette rivalité remonte au Championnat du monde de la saison 1. Cette année-là, ce sont les européens qui ont dominé avec la victoire des Fnatic. Depuis, plusieurs événements se sont enchaînés. Battle of the Atlantic, MSI, Worlds, All-Stars, et la première édition du Rift Rivals l’année dernière. Au final, le bilan a toujours être partagé. Des constantes semblent en être sorties, selon la nature de la compétition.

    Face à d’autres régions, l’Europe était sans conteste au-dessus. En atteste quatre années successives de l’ère LCS où ses équipes ont été dans les demi-finales des Worlds, mais aussi le dernier MSI. Et ce, là où les structures américaines n’ont jamais réussi à atteindre les quarts. Pourtant, le championnat américain n’a jamais plié lors des affrontements inter-régions, comme la BOA et le RR. C’est même un violent 3-0 que l’Europe s’est prise l’an passé en finale. A se demander si EU n’aurait pas besoin de renfort contre NA. A voir si cette année brisera le cycle.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !