Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LoL : pas de répit pour les cheaters

    Suite à un procès qui l’opposait à Riot Games, le site LeagueSharp se voit contraint de fermer ses portes. On y trouvait de nombreux outils pour tricher lors de parties sur League of Legends.

    Si vous êtes un habitué de LoL, il vous est peut-être déjà arrivé de tomber contre un « scripter ». Ces joueurs ont recours à des logiciels tiers qui permettent à leur champion de devenir le roi des tricheurs. Au programme : esquive systématique, sorts qui touchent à tous les coups, exécution de combos à une vitesse inhumaine…

    Ici, Katarina esquive « miraculeusement » les skillshots adverses. Le jury est formel : ça scripte.

    Un site pour tricher

    Moyennant finance, il était donc possible de se procurer ces outils sur LeagueSharp. Les créateurs de ce site proposaient également un système de « botting », permettant aux utilisateurs de gagner des niveaux sur LoL sans jouer. Mais voilà : le fait n’a pas échappé à Riot Games, qui a intenté un procès au propriétaire du site en août 2016. Aujourd’hui, nous apprenons que l’éditeur de jeux a obtenu gain de cause. LeagueSharp devra donc fermer son site avant le 28 février.

    Maphack dans les jeux de stratégie, wallhack sur les jeux de tir… Les pratiques de triche dans l’esport sont hélas courantes. Il est essentiel que les éditeurs se montrent fermes face aux utilisateurs de tels programmes, mais aussi face aux sites qui les proposent. Espérons donc que cette victoire de Riot Games suffise à montrer l’exemple.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !