Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Sjokz : « Je fais un métier que je n’aurais jamais cru possible »

    Dans les coulisses de l’émission, la rédaction du Canal Esport Club a pu échanger quelques mots avec Sjokz. La présentatrice vedette des LCS a notamment évoqué son quotidien à Berlin et les dessous de son métier.

    Depuis plus de quatre ans, Eefje “Sjokz” Depoortere est la maîtresse de cérémonie des LCS Europe. Dans ses interviews d’après-match, elle est connue pour son style piquant et ses traits d’esprit

    Rester sur le qui-vive…

    Mais quid de l’envers du décor ? Pour Eefje, le travail ne s’arrête pas au sortir de la grande scène :

    Le mardi et le mercredi, on va au bureau pour préparer l’émission. On regarde des matchs, on fait des recherches à propos des autres régions… on fait aussi un vrai travail sur notre voix. Et bien sûr, on revoit les enregistrements des émissions précédentes pour améliorer notre performance.

    Les employés de Riot Europe doivent également se coordonner avec leurs homologues américains, et les emplois du temps s’en retrouvent souvent décalés : “On commence vers onze heures du matin, mais on finit plus tard le soir, aux alentours de vingt heures. Les jours de direct, ça peut facilement aller jusqu’à minuit”, affirme Sjokz.

    … mais savoir se détendre

    Y-a-t-il une vie à côté de League of Legends ? Sjokz nous souffle que oui. La présentatrice reste une grande joueuse, et Unreal Tournament garde dans son cœur une place privilégiée (pour l’anecdote, elle a déjà remporté des tournois sur la version 1999). Elle apprécie également les titres solo comme la série des Tomb Raider, ou encore Ori and the Blind Forest.

    En revanche, quand Sjokz évoque son avenir, rien n’est gravé dans le marbre :

    Tout va si vite ! Chaque jour, je me dis : “je fais un métier que je n’aurais jamais cru possible”. C’est donc toujours très dur pour moi de me projeter dans l’avenir. J’ai d’autres passions : le cyclisme, le football… peut-être qu’un jour, je pourrai les concilier avec mon métier. Mais pour l’instant, je suis très épanouie dans ce que je fais. Et l’esport n’a pas encore fini de grandir.

    À n’en pas douter, l’esport en 2017 nous réserve de belles surprises sur League of Legends. En attendant, vous pouvez retrouver Sjokz dans la quatrième mensuelle du Canal Esport Club, où elle était notre invitée d’honneur.

    Eefje « Sjokz » Depoortere pendant la mensuelle du CEC. Crédit : Quentin Missault – JK Groupe

    Crédit bannière : Quentin Missault – JK Groupe

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !