Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Tencent – Le regard du baron sur PUBG

    Acteur méconnu du grand public avant ces récentes acquisitions, Tencent a su faire profil bas avant d’avoir une voix dans l’univers du jeu multijoueur. Déjà dans sa ligne de mire depuis longtemps, l’entreprise chinoise est sur le point d’obtenir un rôle clé dans l’avenir de PUBG.

    Lorsqu’on évoque les jeux vidéo, certains noms viennent en tête. Ubisoft, Activision, Electronic Arts,… Même chose pour l’esport, où l’on pousse tout de suite à Riot Games, ou encore Blizzard. Et plus récemment, Epic Games et Bluehole, les studios derrière Fortnite et PUBG. Par contre, ce qui nous vient moins souvent à l’esprit, ce sont les géants qui se cachent derrière ces pancartes. On oublie aussi le business qui se joue derrière les cris des joueurs.

    Et parmi les cavaliers de l’ombre qui se déplacent dans les territoires hostiles des affaires, impossible de ne pas citer Tencent. Entreprise chinoise peu connue il y a quelques années, elle s’est vite faite remarquée chez les businessmen. Notamment en étant le propriétaire exclusif des droits de publication de PUBG dans l’empire du milieu. Et c’est son propre royaume que Tencent est sur le point d’agrandir avec un achat prévu de 10% de parts du capital de Bluehole.

    Vers un monopole

    Tout comme LVMH était sur une politique d’acquisition du luxe, Tencent continue sa croisade sur les terres saintes du jeu vidéo. Les parts achetées à Bluehole permettront au géant chinois de poursuivre sa quête. Celle de l’acquisition, si ce n’est se contenter d’une puissante présence chez les plus grands studios de développement de jeux vidéo au monde. Une tâche longue et coûteuse, mais les fonds ne semblent pas être le problème du groupe.

    Tencent est déjà un acteur puissant du milieu. L’entreprise possède notamment des parts chez Riot Games, Blizzard et Epic Games. L’appétit de la boîte chinoise a même poussé Ubisoft à conclure un marché, empêchant le groupe d’acquérir plus de 5% de l’éditeur français pendant 5 ans. Le nouveau contrat avec Bluehole pèserait 470 millions de dollars. Ce qui ne représente qu’une pièce sur l’échiquier de Tencent.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !