Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ubisoft – Plus de jeux, plus d’argent

    Avec une année 2017 riche en succès (et en recette fiscale), l’éditeur français continue sur sa lancée en s’offrant le studio de développement auteur du récente jeu à succès Brawlhalla.

    Aujourd’hui, c’est à travers un communiqué qu’Ubisoft a annoncé avoir accompli l’acquisition du studio de développement Blue Mammoth Games. Après 1492 Studio, il s’agit du deuxième studio qui tombe entre les mains de l’éditeur français en trois jours. Un second achat dans un délai aussi court peut paraître étonnant. Et pourtant, si le nom du studio en question ne dit pas grand-chose, c’est un jeu en particulier développé par l’entreprise qui a attiré l’attention de la société fondée par les Guillemot.

    Blue Mammoth Games est en effet le père de Brawlhalla, un jeu de version fighting proche du gameplay de Super Smash Bros. Bien que récent, celui-ci possède une communauté Steam de plus de 9 millions de joueurs, avec souvent plus de 10.000 utilisateurs connectés en même temps. Soit deux fois plus de Dragon Ball : FighterZ. Un petit bijou qui s’est d’ailleurs frayé un chemin sur la scène eSportive, ayant récemment signé un partenariat avec Dreamhack pour son championnat du monde.

    Le fric, c’est chic

    Deux choses donc. Tout d’abord, Ubisoft a acquis un studio dont le jeu vedette du moment est un succès. Une acquisition qu’ils peuvent se permettre dans une année fiscale, où leur chiffre d’affaire a atteint des records, et devraient encore monter grâce à cette affaire. Ensuite, l’éditeur français devient propriétaire d’un jeu qui connaît une montée en puissance dans l’eSport, et dont le potentiel commercial ne cesse d’augmenter.

    Ubisoft précise tout de même que Blue Mammoth continuera à s’occuper de son jeu. Pour rappel, Brawlhalla est un free-to-play disponible sur Steam, mais également sur PlayStation 4 depuis le 17 octobre 2017.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !