Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Vidéo : Clem, portrait d’un (très) jeune joueur

    À l’occasion de leur tournoi qualificatif en Espagne, les WESG ont réalisé un court portrait croisé de Clem – joueur de StarCraft II – et de son père.

    C’est une belle histoire entre un père et son fils. Clément Desplanches, alias « Clem », était l’un des plus jeunes joueurs à participer aux qualifications des WESG le week-end dernier. Et pour cause : le petit prodige n’a que quinze ans ! Un âge qui l’empêche malheureusement de participer à la plupart des tournois majeurs du circuit, où la limite est généralement fixée à seize ans.

    Toi aussi, mon fils…

    C’est le père de Clem qui l’a initié aux jeux vidéo et à StarCraft II. Fan de la licence Blizzard, le paternel avoue avoir été rapidement dépassé par son fils, qui compte aujourd’hui parmi les meilleurs joueurs français. Il ajoute que les jeux vidéo ont d’ailleurs une place centrale dans leur relation et qu’ils partagent en famille de nombreux moments sur d’autres titres comme Counter-Strike et League of Legends.

    Enfin en famille, c’est vite dit, car la mère de Clem ne semble pas aussi mordue de gaming que son mari ! Elle avait même peur que le fiston passe trop de temps derrière son écran à réduire de pauvres petits zerglings en cendres. Inquiétude rapidement effacée par les bons résultats du joueur et la confiance du papa.

    Clem, affublé du maillot de son équipe : les Dead Pixels. Crédit photo : WESG.

    À travers les générations

    Des parents qui accompagnent leurs enfants en LAN et qui les soutiennent dans leur passion, il y en a toujours eu. Même il y a 15 ans de cela. L’exemple du père de Richard « Shox » Papillon, joueur professionnel de Counter-Strike, nous vient immédiatement à l’esprit. Mais alors que les grandes chaînes de télévision ressassent encore que les jeux vidéo sont une forme grave d’addiction, il est beaucoup plus rare de les voir en faire l’éloge.

    Le jeu vidéo peut pourtant être un lien fort entre les générations, comme le montre ce documentaire. « Je crois que les parents devraient davantage jouer aux jeux vidéo avec leurs enfants […] ils ne devraient pas en avoir peur. », déclare le père de Clem.

    Clem a terminé dernier de son groupe lors des qualifications des WESG. Il est certain que l’expérience lui servira par la suite et que le jeune garçon a le potentiel d’effectuer une belle carrière dans l’esport. Cependant, pour son père, ce n’est pas une perspective idéale : « Pour l’instant, c’est juste un hobby pour lui, je ne sais pas si ce sera un métier un jour. Quand ça devient votre métier, je ne sais pas si jouer vous procure autant de plaisir qu’avant. »

    Crédit vidéo : WESG & page Facebook de Pomf & Thud.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !