Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Virée en Donjon : le mode solo qui vaut le coup

    Le nouveau mode solo d’Hearthstone – Virée en Donjon – s’avère beaucoup plus intéressant que prévu. On vous explique pourquoi !

    Hearthstone et le contenu solo, ça a toujours été couci-couça. Dans un jeu qui prend tout son sens lorsqu’on affronte un autre joueur, il est difficile de rendre alléchant un mode qui vous fait affronter l’IA .

    Quand Blizzard se cherche

    Pourtant, on ne peut pas dire que Blizzard n’ait pas essayé. Quelques mois après le lancement officiel du jeu, l’éditeur américain lance La Malédiction de Naxxramas, la première aventure en solo. Malgré l’effet de nouveauté, le mode ne fait pas l’unanimité. Certes, la direction artistique est impeccable et l’humour souvent bien manié… mais en fait, on s’ennuie un peu.

    Les combats sont trop courts, trop faciles. La difficulté « héroïque » ne constitue pas un challenge intéressant et encourage plutôt les joueurs à chercher une solution rapide sur les sites dédiés. Bref, une fois les cartes de chaque bloc déverrouillées, l’aventure ne comporte plus aucun intérêt.

    Lors des essais ultérieurs, Blizzard a parfois proposé des situations originales et plaisantes. L’échappée belle de la Ligue des Explorateurs en est un bon exemple. Mais une fois qu’on a rigolé un coup et refait l’aventure une fois, on la laisse dans un coin et on n’y retouche plus jamais.

    Les développeurs ne se feront pas virer (en donjon)

    Il manquait donc à Hearthstone un mode solo digne de ce nom. Et voilà pourquoi les Virées en Donjon, ajoutées à l’occasion de la sortie de Kobolds & Catacombes, remplissent ce rôle à la perfection :

    • C’est original. On vous propose d’affronter tour à tour huit boss. Avant chaque combat, vous pouvez choisir les cartes que vous souhaitez inclure à votre deck. À vous de construire l’archétype de votre choix, tout en y incluant des bonus et des trésors. Le sentiment de progression est jouissif et certains choix sont réellement importants !
    • C’est fun. Tous les ingrédients classiques d’Hearthstone sont là : boss loufoques, animations féeriques, interface chiadée. L’ensemble est très propre.
    L’un des premiers boss invoque de charmants petits rats. Mais ne vous laissez pas endormir, la suite se corse rapidement.
    • C’est DUR. Vraiment. Si les premiers combats sont d’une facilité déconcertante, les ennemis deviennent rapidement forts et sournois. Si vous n’êtes pas un minimum concentré, vous ne ferez pas un pli face aux derniers boss, sachant que la moindre défaite vous ramène à la case départ. De plus, vous n’affronterez jamais les mêmes adversaires d’une virée sur l’autre. Terminer ce mode avec toutes les classes est donc un défi de taille.
    • C’est gratuit. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. Les aventures précédentes ne pouvaient être débloquées qu’en déboursant pièces d’or ou euros. Ce n’est pas le cas des Virées en Donjon. Ce mode réconciliera donc peut-être certains joueurs avec Hearthstone car ils pourront passer un bon moment sans débourser un centime.

    Certes, la durée de vie des Virées est incomparable avec celle du mode multijoueur. Mais Blizzard a tout de même bien réussi son coup avec cette nouvelle création. Et on recommande.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !