Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un documentaire sur le papa de PUBG : Brendan Greene

    A travers un documentaire de Noclip, Brendan Greene, alias Player Unknown, revient sur la création de son jeu à succès : Player Unknown’s Battleground.

    Noclip est un collectif de gens passionnés par les jeux vidéo qui réalisent des documentaires sur ceux qui les font. Financés par Patreon, une plateforme de crowdfunding, ils en ont déjà réalisés plusieurs, dont une série dédiée à Rocket League.

    Cette fois-ci, ils se sont attaqués au plus connu des inconnus, Brendan Greene, créateur de Player Unknown’s Battleground.

    De l’Irlande à la Corée

    Brendan Greene est irlandais. Avec un nom comme le sien, ça ne s’invente pas. Petit, il côtoie l’armée, vivant sur une base militaire avec son père officier. Il découvre les armes et se passionne pour elles et les exercices militaires. Plus tard, alors qu’il souhaite rejoindre l’armée, l’entrée lui est refusée pour une légère déficience visuelle.

    C’est à ce moment là qu’un mauvais roman le transformerait en associal aigri et revanchard. Mais il n’en est rien. Brendan transpose sa passion dans le monde virtuel des simulations militaires. De fil en aiguille, alors qu’il n’est pas développeur pour un sou, il se met à créer son mode Battle Royale sur Arma 3 et Day Z. Ce premier fait d’arme pousse le studio Daybreak à le contacter pour l’aider à créer H1Z1.

    Brendan Greene, créateur de PUBG, interviewé pour le documentaire de Noclip.
    Brendan Greene, créateur de PUBG, interviewé pour le documentaire de Noclip.

    Mais le jeu n’est toujours pas à son goût : contrairement aux idées reçues et comme il le souligne dans le documentaire : H1Z1 n’est pas son idée, mais celle de Daybreak. Alors qu’il retourne au développement d’un nouveau mode via Arma, voilà qu’une personne de Bluehole lui envoie un simple e-mail pour l’inviter dans leurs locaux en Corée. La suite, on la connaît : en mars 2016, à 40 ans, Brendan Greene se retrouve propulsé à la tête d’une équipe et développe son propre jeu, Player Unknown’s Battleground.

    Million Dollar Baby !

    Un an plus tard, le jeu est disponible en accès anticipé sur Steam. D’après Brendan, en 5 ou 6 heures ils avaient atteint un million de dollars de recette, et en une quinzaine de jours, un million d’utilisateurs.

    Aujourd’hui, c’est 20 millions de joueurs qui ont posé le pied sur l’île d’Erangel. Une deuxième carte est sur le point de sortir, tout comme la version 1.0 du jeu attendue avant la fin de l’année. L’objectif pour Brendan Greene est maintenant de développer l’esport du jeu. Une tâche qui s’avèrera longue comme il le confiait au micro du Canal Esport Club.

    Pour en savoir plus sur Brendan Greene, PUBG et l’avenir du jeu, foncez regarder l’intégralité du documentaire de Noclip.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !