Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    DOTA 2 : le Major français évolue !

    La France est occupée par League of Legends ! Toute ? Non ! Car une poignée d’irréductibles fans de DOTA 2 résiste encore et toujours à l’envahisseur.

    Defense of the Ancients a connu ses heures de gloire dans l’Hexagone, que ce soit à travers de nombreuses LAN mais aussi via Le Bourbier (DotA.fr), un site communautaire qui gérait plusieurs ligues compétitives.

    “Il y avait une émulsion en France sur DotA avec pas mal d’équipes compétitives qui se déplaçaient en tournois”, se rappelle Fabien “Shiba” Turgis, vétéran de la scène. “Mais au moment du passage à DOTA 2, cette émulsion s’est perdue.”

    Il faut dire que le fils spirituel du mod de Warcraft III arrive avec quelques années de retard sur son demi-frère tant aimé, League of Legends. Et malgré quelques tentatives comme Dota2.fr, la scène française reste plutôt discrète au fil des ans.

    Des grenouilles…

    Après un temps comme manager d’équipes internationales de DOTA 2 (comme Mortal Teamwork qui remporte la DreamHack Summer 2012 et participe à The International 2, avec un certain 7ckingMad) puis une pause, Shiba décide de relancer une équipe en France. Mais, très vite, il constate l’état moribond de la scène.

    “Les équipes ne cherchaient plus à faire des ligues ultra-prenantes avec un match par semaine. De là est venue l’idée de faire un tournoi simple, ouvert à tous les joueurs, quelque soit leur niveau.”

    La team Mortal Teamwork au premier jour de The International 2012. Photo : Valve.
    La team Mortal Teamwork au premier jour de The International 2012. Photo : Valve.

    Pour mener à bien son vaste projet, Shiba s’associe alors à la FroggedTV, seule web TV dédiée à DOTA 2, pour laquelle il est alors streamer. C’est ainsi qu’en avril 2016, la FTV Cup #1 voit le jour. Commentée et sponsorisée à hauteur de 500€ par la web TV, elle est organisée par une petite équipe de passionnés. Répartie sur deux tournois, “pro” et “amateur”, la compétition se déroule en un jour, afin de la rendre facile d’accès. Et le succès est au rendez-vous ! Cette première édition attire pas moins 325 joueurs, soit 65 équipes ! Une fois cette Cup terminée, le staff ne s’arrête pas là. S’inspirant du système de Valve, il lance très vite une nouvelle coupe, suivie d’un tournoi “Major”, toujours sponsorisé par la Frogged.

    …et des baguettes !

    Un an et plusieurs Majors plus tard, les résultats sont plus qu’encourageants. “Je pense qu’on a réussi à recréer une scène française, constate Shiba. On a toujours des petites équipes qui se forment et d’autres régulières qui progressent à chaque tournoi.”

    Mais le staff ne se repose pas sur ses lauriers et souhaite encore s’améliorer. Dans ce but, l’équipe s’est renforcée en début d’année et, à l’occasion de son prochain Major, a créé un site dédié visant à mettre en avant les équipes participantes.

    Pour cette grande première, le staff lance également  “le Compendorbe”. Si pour l’instant il s’agit plus d’un concours de prédictions que d’un Compendium tel que Valve le pratique, le système sera amené à évoluer à chaque nouveau Major.

    Le site n’est qu’une première étape pour donner une identité graphique au projet et aussi attirer des sponsors supplémentaires. Statistiques plus poussées et suivi du tournoi et des joueurs figurent parmi les plans du staff. Car, tous bénévoles qu’ils soient, Shiba et ses coéquipiers n’ont d’autres envies que de faire preuve de professionnalisme et de perfection pour faire grandir DOTA 2 en France.

    Bannière : Illustration du site du Winter Major. Crédit : Super_Bulle.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !