Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Esport – 6 compétitions pour tenir l’été

    Les PUBG Invitational de Berlin clôtureront le mois juillet, mais l’été est encore loin d’être fini. Et si l’envie n’est pas aux sorties et cocktails sous le soleil, il y a encore moyen de prendre ses vacances du côté esport. Et à ce niveau-là, ce ne sont pas les tournois qui manquent.

    L’été n’est pas que synonyme de vacances, plage, soleil,… et tous les clichés possibles et inimaginables. Pour les fans de sport électronique, il est possible d’apprécier son congé annuel sans bouger de sa chaise. Ou encore mieux, faire du tourisme esportif pour ceux qui ne manquent pas de moyens. Et pour tenir jusqu’à la rentrée de septembre, voici six compétitions qui feront voyager des États-Unis jusqu’en Asie, en prenant le détour de l’Europe.

    FIFA eWorld Cup – Londres, Royaume-Uni

    La France a soulevé la coupe du ballon rond, et les français comptent bien faire de même sur le jeu de foot d’Electronic Art. La nation tricolore s’est déjà imposée à ce niveau-là avec Bruce Grannec, double champion du monde. Dans ce tournoi individuel, l’hexagone aura encore des représentants qui se sont frayés un chemin à travers tous les événements qualificatifs. Notamment avec Aero et Rasfou, qui comptent bien ramener le trophée à la maison après 4 ans sans titre international. Cette coupe du monde débutera dès le 1er août, pour s’achever le 04.

    EVO 2018 – Las Vegas, États-Unis

    Impossible de parler de versus fighting compétitif sans évoquer l’EVO. Le plus grand rendez-vous de jeux de combat du monde revient du 03 au 05 août au pays de l’Oncle Sam. Au programme, les mythiques licences Street Fighter, Tekken, Guilty Gear, Blazblue, trois versions Super Smash Bros. Mais aussi Injustice 2, et le nouveau venu déjà culte Dragon Ball FighterZ. Le calendrier n’a pas encore été communiqué, de même que la liste des participants. Mais nul doute que l’on y retrouvera encore la crème de l’esport, tel qu’Inspiration.

    The International 2 Dota 2 Championships – Vancouver, Canada

    Compétition se déroulant du 20 au 25 août, cet événement pourrait suffire à satisfaire la soif d’esport. Outre le fait d’être depuis des années la compétition esportive ayant le prize-pool le plus élevé de l’histoire, le championnat du monde de Dota 2 va toujours plus loin dans le spectacle. Pas d’effet son et lumière à outrance, mais une pure démonstration de skill de la part des joueurs et de l’intelligence artificielle. En effet, cette année encore, Elon Musk revient pour défier les pros avec une IA encore plus développée. L’an dernier, sa technologie a réussi à détruire certains esportifs en 1v1. Cette fois, c’est en équipe complète que le challenge sera relevé dans des showmatchs. Par ailleurs, on attend de voir si les Team Liquid seront capables de conserver leur titre.

    Pokémon World Championships 2018 – Nashville, États-Unis

    Bien qu’assez élitiste, Pokémon n’en garde pas moins les caractéristiques d’un jeu orienté compétitif. Et le circuit annuel consacré à la licence développée par Game Freak le montre bien. D’ailleurs, notre dossier consacré à sa nature esportive est toujours à disposition.  Le dernier événement en date a été les Championnats Internationaux d’Amérique qui se sont tenus du 06 au 08 juillet dans l’Ohio. Et après une année à batailler dans les différents tournois qualificatifs, c’est finalement au Music City Center de Nashville que prendra forme le centre du monde Pokémon, du 24 au 26 août. Les dresseurs sur les jeux vidéo s’y affronteront pour devenir Maître Pokémon et être couronné Champion du Monde. Mais le centre ne leur sera pas réservé, puisque les joueurs du JCC seront aussi de la partie pour leur propre compétition.

    ZOTAC Cup Master 2018 – Honk Kong

    En parallèle avec le Championnat du Monde de Pokémon se tiendra cette histoirique compétition de FPS. Et plus précisément de CS:GO, la référence du genre compétitif. C’est depuis mars 2018 que les tournois régionaux se déroulent. Et le dur labeur des équipes prendra fin au crépuscule de l’été. Sur des dizaines d’escouades participantes, ce sont finalement 8 qui auront l’honneur de concourir pour le sacre lors de l’E-sports and Music Festival de Hong Kong. Des structures venant d’Asie, de l’Amérique et d’Europe dans un affrontement final.

    DreamHack Masters Stockholm – Suède

    On triche un peu avec cette référence du jeu vidéo compétitif. Ce Masters débute le 29 août, et sort du mois pour se terminer le 02 septembre. Mais difficile de ne pas mentionner la DreamHack quand on parle de tournois majeurs. Ayant fait ses armes sur StarCraft 2, l’édition suédoise s’est tournée avec le FPS de Valve, à savoir CS:GO. Loin de l’ESL, on y retrouve tout de même des équipes emblématiques du jeu, tels qu’Astralis, ou encore Fnatic. En termes de tournoi historique, on ne peut demander mieux pour finir l’été.

    Notons que nous n’avons pas intégré la GamesCom dans cette liste. La raison étant qu’il s’agit avant tout d’un salon dédié au jeu vidéo. Le second plus grand de l’année, après l’E3 et avant le Tokyo Game Show. Du 21 au 25 août, ceux qui seront du côté de l’Allemagne pourront néanmoins y faire un tour. Histoire de profiter du campus, du festival, du congrès, et du village de cosplay. Une belle façon de finir son été en Cologne.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !