Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    World of Warcraft : l’esport confidentiel

    La Gamescom a accueilli cette année les finales européennes du championnat d’arène de World of Warcraft. Le MMORPG s’accroche à l’esport et mérite un bon coup de pouce de Blizzard.

    World of Warcraft ne se présente plus (mais aime bien le faire quand même) : le MMORPG de Blizzard, qui a connu son pic de joueurs à douze millions en 2010, en est actuellement à sa sixième extension, Legion, et se porte plutôt bien.

    Du côté du Player vs Player, le jeu a connu sa petite révolution lors de la sortie de Burning Crusade, il y a plus de dix ans, avec le système d’arène. Deux équipes de 2 à 5 joueurs se tapent joyeusement dessus dans un espace clos jusqu’à ce que mort s’en suive. Une décennie de combats de gladiateurs qui a même son pendant compétitif à haut niveau, mais dont la médiatisation est quasi inexistante.

    PVE vs PVP

    A Cologne, les spectateurs fixent les barres de vie de part et d’autre de l’écran géant. Au milieu, six gusses jouent à chat, se lançant des sorts à tout va en se poursuivant autour d’un amas de caisses. Bienvenue dans le monde fabuleux de l’esport World of Warcraft.

    Difficile de faire rêver le spectateur néophyte ! Pourtant, le skill est là et les joueurs n’ont pas le droit à l’erreur. La mort de l’un d’entre eux est synonyme d’une défaite certaine. Parmi les nombreux modes de PvP disponibles dans le jeu, c’est le 3v3 qui a été retenu pour l’esport.

    Mais si le titre rencontre encore aujourd’hui un grand succès, ce n’est pas grâce au PvP, mais bien à son contenu PvE : donjons, world boss, raids et autres joyeusetés où le joueur détruit du mob en groupe et qui requiert de la stratégie. L’éditeur l’a bien compris et organise dorénavant des compétitions contre la montre entre guildes PvE de haut niveau : la première à terminer le donjon l’emporte ; incontestablement une forme de speedrun.

    Gladiateurs anonymes

    Revenons au PVP : au delà du manque de lisibilité du jeu, l’esport WoW a besoin d’histoire, de suivi, de plus de contenus mettant en avant les joueurs, les équipes et les enjeux. Jusqu’ici il fallait plutôt se tourner vers les équipes elles-mêmes pour en trouve. Mais Blizzard semble se réveiller et a lancé peu avant la Gamescom le WoW esports Gladiator’s Summit, une série de vidéo qui va dans ce sens et prévoit de suivre les joueurs jusqu’aux finales mondiales à la BlizzCon.

    Method Triforce est la nouvelle équioe championne d'Europe. Elle décroche son ticket pour la BlizzCon avec trois autres équipes. Photo : Simon Howar-Blizzard
    Method Triforce est la nouvelle équipe championne d’Europe. Elle décroche son ticket pour la BlizzCon avec trois autres équipes. Photo : Simon Howar-Blizzard

    Enfin, l’éditeur a proposé cette année plus de compétitions qualificatives que précédemment, récompensées par un cashprize. Si la discipline n’est pas appelée à devenir l’une des plus jouées au monde, elle mérite clairement une meilleure considération de la part de Blizzard, au sein du jeu et en dehors, et pas uniquement lors des phases finales.

    Bannière : la scène du championnat d’arène à la Gamescom 2017. Photo : Simon Howar – Blizzard

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !