Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Battle of the Rages : de l’art de divertir le public

    Aux Manila Masters, les fans de DOTA 2 en ont pris plein les yeux. Pour les faire patienter, l’organisateur a exploité une force dangereuse qui dort en chaque joueur, celle qui donne envie de tout détruire : la rage.

    Occuper le spectateur entre deux parties est l’un des défis de tout organisateur de compétition. Interviews et analyses font parties des grands classiques du genre. Mais l’esport est aussi un divertissement et se doit d’être… divertissant.

    Concours de cosplay, mimes, diffusion de vidéos ou lâcher de goodies. La boucle est vite bouclée pour le spectateur assidu à la recherche d’un grain de folie. Heureusement, DOTA 2 est là.

    ACTION !

    Chaque événement majeur du MOBA de Valve est propice à des moments insolites, souvent sous l’impulsion de Jake “SirActionSlacks” Kanner. Le trublion s’en était par exemple donné à coeur joie à Kiev dans une série intitulée “Sottises au Major”.

    SirActionSlacks lors du concours dramatique "I Lie Die" aux Manila Masters. Photo : Mineski Events
    SirActionSlacks lors du concours dramatique « I Lie Die » aux Manila Masters. Photo : Mineski Events

    Cette fois, c’est le week-end dernier aux Manila Masters qu’un palier a été franchi. Comme d’habitude, les pauses étaient marquées par des animations totalement décalées. L’une d’entre elles a fait sensation : Battle of the Rages.

    Le principe est simple : détruire un ordinateur de la manière la plus stylée qui soit. Trois participants ont tenté leur chance devant le jury, composé de SirActionSlacks, LD (commentateur) et Puppey (joueur pour Team Secret). Coïncidence ou non, l’un des concurrents était fan du joueur et a délivré une prestation pleine de rage (et de sang). Il faut dire que ce concours doit beaucoup à Puppey, dont la rage a déjà fait le tour de la planète DOTA 2.

    Attention, il est fortement déconseiller de reproduire ceci chez vous.

    Mais le titre est revenu à Henry qui a ouvert le bal, certainement pour son jeu d’acteur.

    Noraj

    Si l’animation a eu le mérite de faire parler d’elle, mieux vaut souffler un bon coup et rester calme en cas d’énervement durant une partie ! Le tilt est mauvais pour le skill, ce joueur chinois peut en témoigner

    Vous pouvez retrouver l’intégrale de Battle of the Rages par ici. Et si cette histoire ne le conte pas, les Manila Masters ont été gagnés 3 à 1 par Evil Geniuses face à Newbee !

    Bannière : Puppey Junior en pleine prestation lors de Battle of the Rages aux Manila Masters. Photo : Mineski Events – Camelo III

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !