Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Inso1337 : des set-ups pas comme les autres !

    Dans cette rubrique, le Canal Esport Club revient sur les faits insolites qui ont marqué le monde de l’esport. Habitudes de jeu curieuses, compétitions organisées dans des lieux improbables… si c’est chelou, c’est dans Inso1337 !

    Certains compétiteurs ont des positions et des manières de jouer pour le moins troublantes. Aujourd’hui, nous vous proposons un florilège des set-ups peu ordinaires que l’on peut croiser au détour des tournois.

    Une souris venue d’ailleurs

    Sur LoL, les joueurs sont traditionnellement armés d’une souris et d’un clavier. Mais l’Allemand Kerp, lui, ne jure que par sa trackball. Armé de ce périphérique à l’allure loufoque, le midlaner est allé jusqu’aux LCS EU avec l’équipe Millenium en 2014. Ça donne envie de changer de set-up, non ?

    Rester à la hauteur

    Franck "Rapt" Unau lors de l'ESWC.
    Franck « Rapt » Unau, joueur français de Trackmania.

    Rapt est un spécialiste du jeu de course Trackmania. En tournoi, il avait besoin de placer ses mains sous son écran. Pour cela, il avait pour habitude de surélever le périphérique… à l’aide de boîtes de chips. Pas toujours pratique pour les organisateurs au moment où il devait jouer sur scène !

    Kjaerbye et son clavier en biais

    Markus "Kjaerbye" Kjaerbye
    Markus « Kjaerbye » Kjaerbye. Crédit photo : ELEAGUE.

    Le danois de l’équipe Astralis adopte ici une habitude très répandue parmi les joueurs de CS. La plupart d’entre eux ont connu une époque où l’esport était moins populaire, et les tables moins grandes. Pour économiser de la place, il fallait donc faire preuve d’ingéniosité.

    Quand Rapha finit sur les genoux

    Shane "Rapha" Hendrixson.
    Shane « Rapha » Hendrixson.

    Toujours du côté des claviers, le joueur de Quake Rapha avait l’habitude de mettre le sien sur ses genoux. Si l’argument du gain de place tient toujours, c’est aussi un moyen de gagner en endurance lors d’une LAN en adoptant une position plus confortable. À méditer.

    C’est pas la taille qui compte

    Olivier "Luffy" Hay
    Olivier « Luffy » Hay

    Sur Street Fighter, la plupart des compétiteurs utilisent d’imposants sticks d’arcade. Mais le français Luffy se démarque avec sa manette… de PlayStation 1. Cela ne l’empêche pas de battre régulièrement les meilleurs joueurs japonais sur le titre de jeu de combat. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences.

    Bannière : Un joueur aux finales des WESG 2017 en Chine. Photo : WESG.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !