Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Scok : de l’avenir de Rainbow Six

    Parti de rien mais animé d’une passion sans faille, Guillaume “Scok” Beck s’est investi au maximum sur Rainbow Six. Comme d’autres avant lui, l’envie de sauter le pas et d’en vivre s’est immiscée. Mais si cela représente un de ses rêves, recevoir de l’argent pour quelque chose que l’on fait naturellement n’est pas si facile à accepter.

    [A lire avant tout, la première et la deuxième partie du portrait !]

    Au lendemain de la Pro League, alors que Scok débriefe sur son stream des dernières 48h, une inhabituelle pluie de dons s’abat. Muet, entre gêne et gratitude, le porte-parole des Bisounours décroche son téléphone pour appeler sa mère. « Je suis en live devant des gens qui sont complètement fous, qui me donnent beaucoup trop d’argent, et je le vis très mal. »

    “Je passe mon temps à lire les dons. On dirait le stream de ZeratoR.”

    Les dons sur les chaînes des streamers sont devenus si fréquents pour le viewer lambda, qu’on en oublie presque la portée du geste. « Certains m’envoient des messages pour me dire qu’ils sont désolés de ne pas me pouvoir me donner. En fait, ça m’énerve, parce qu’on s’en fout ! Ce n’est pas parce que tu es abonné ou que tu donnes de l’argent que tu seras forcément un viewer VIP. Le plus important c’est d’être là. Les viewers sont un tout. »

    Step Up

    L’argent n’a jamais été une motivation pour Scok. Lorsqu’il s’est lancé dans le stream, c’est avant tout par passion. Mais lorsque celle-ci devient dévorante et commence à empiéter sur son travail de tous les jours, il doit faire un choix.

    En juillet, soutenu par ses parents, il décide de se consacrer entièrement au jeu. Entre les dons et quelques casts rémunérés, il sait qu’il peut compter pendant un temps sur le sponsor numéro un des streamers en herbe : Pôle Emploi.

    Bryan "Elemzje" Tebessi et Guillaume "Scok" Beck à la 6Cup de la PGW 2016. Photo : Caroline Cerone – Caro Photography.
    Bryan « Elemzje » Tebessi et Guillaume « Scok » Beck à la 6Cup de la PGW 2016. Photo : Caroline Cerone – Caro Photography.

    Quelques mois plus tard, la situation est encourageante, pour lui comme pour le jeu. La dernière finale de Pro League a eu des pics de plus de 60 000 spectateurs sur le stream officiel, 6600 sur celui d’Ubisoft, animé par BaCKLasH et Scok. « Avec Jérémy, on refuse d’être très carré. déclarait-il durant son streaming de débrief. On a pris la décision d’être hyper partial, pro français, et de déconner ! ». Malgré la “déconne”,  ni l’un ni l’autre ne perdent de vue leur travail de caster, entre analyse pro et accessibilité pour le néophyte. Ils savent qu’ils peuvent encore s’améliorer.

    L’année prochaine, l’éditeur continuera de supporter le jeu. Un nouveau tournoi a été annoncé à Montréal : le R6 Invitational. Les qualifiers remplaceront la Pro League, au moins pendant un temps, et la compétition s’ouvre même à l’Amérique Latine et l’Océanie.

    r6-invitational

    Si cette évolution sera certainement bénéfique pour la sphère Rainbow Six, Scok craint une chose : que toute la fame, l’esport money et le nombre croissant de viewers changent sa façon de faire. Ou l’en empêche.

    Mais il reste confiant sur son avenir, irrémédiablement liée à celle du jeu. « Je ne me serai pas lancé dans l’aventure autrement. On m’a même proposé de caster d’autre jeux, mais je préfère m’investir à fond sur R6. Je crois beaucoup trop en lui pour le délaisser, ne serait-ce qu’un tout petit peu ! »

    Une chose est certaine : en un peu plus de neuf mois de compétition, Rainbow Six a accouché d’une communauté française soudée et vivante. Et celle-ci a déjà trouvé ses visages pour l’animer !

    Suivre Scok : Twitch | Youtube | Twitter | Facebook

    Bannière : La scène de l’ESL pour la 6Cup, à la PGW 2016, où Scok commentait certains matchs. Photo : Aurélien Mignerat – ESL

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.